UNE NOURRITURE ÉQUITABLE ET ÉCOLOGIQUE RESTE UN ENJEU CENTRAL

Le Comité « Oui à l’initiative Pour des aliments équitables » regrette le refus, aujourd’hui, de l’initiative. Toutefois, une grande partie de la population a soutenu son enjeu, voire l’a accepté dans 4 cantons romands, ce qui montre clairement que la durabilité et la qualité des denrées alimentaires sont prioritaires aux yeux des consommatrices et des consommateurs, malgré le refus de ce dimanche. Au Conseil fédéral et au Parlement d’agir maintenant.

Malgré le refus sorti des urnes aujourd’hui, l’enjeu et les objectifs de l’initiative « Pour des aliments équitables » rencontrent un écho favorable au sein de larges franges de la population, et restent amplement soutenus. Et nouvelle réjouissante : les acteurs de domaines aussi variés que l’agriculture, la sauvegarde de l’environnement, la protection des animaux, les œuvres d’entraide ecclésiales, la défense des consommatrices et des consommateurs, la coopération au développement, les syndicats, etc., se sont regroupés en une vaste alliance lors d’une campagne commune pour davantage de durabilité et d’équité dans le secteur alimentaire.

Le comité d’initiative appelle le Conseil fédéral et le Parlement à l’action
Au vu du large soutien dont bénéficie l’enjeu de l’initiative « Pour des aliments équitables », le comité « Oui à l’initiative Pour des aliments équitables », réunissant près de 60 organisations, invite le Conseil fédéral et le Parlement à passer à l’action, pour réorienter notre production alimentaire vers davantage de durabilité et de qualité. Un tel changement est non seulement urgent au regard de l’actuelle crise climatique, mais a été plébiscité par quelque 80% de Oui en faveur du nouvel article constitutionnel sur la sécurité alimentaire il y a un an. Ce dernier exige, en effet, des relations commerciales internationales qui contribuent à rendre l’économie agroalimentaire plus durable, et la production alimentaire économe en ressources. Pourtant, cet article est resté jusqu’ici lettre morte. Les représentant-e-s du comité « Oui à l’initiative Pour des aliments équitables » continueront donc, pour leur part, à s’engager au niveau parlementaire pour un commerce plus équitable, un meilleur étiquetage des aliments, la promotion d’une agriculture paysanne régionale, la protection des animaux et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Contact

  • Robert Cramer, co-président du comité d’initiative et conseiller aux États des VERTS, 079 250 05 00
  • Christine Bühler, présidente de l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales, 078 818 36 11
By | 2018-09-27T16:18:19+00:00 septembre 27th, 2018|Allgemein|Commentaires fermés sur UNE NOURRITURE ÉQUITABLE ET ÉCOLOGIQUE RESTE UN ENJEU CENTRAL